Première partie : Chúk Odenigbo sur les bienfaits de la nature

L’étudiant au doctorat et environnementaliste Chúk Odenigbo croit en l’importance d’encourager plus de jeunes et de Canadiennes et Canadiens issus de l’immigration à sortir dehors et à créer des liens avec la nature. Dans cet épisode, il parle avec Sophie Grégoire Trudeau des nombreux bienfaits pour la santé qu’il y a à simplement être dehors. Il mentionne des recherches qui ont montré que les enfants qui jouent dehors librement ont une meilleure imagination et un meilleur système immunitaire. De plus, des recherches ont établi que les personnes qui se trouvent dehors sous les arbres présentent moins de stress. Il ajoute que pour les gens qui aiment moins le sport, il est possible de ressentir les mêmes bienfaits de la nature en s’assoyant sous un arbre pour lire!

Deuxième partie : Michelle Fortier sur le bien-être mental et l’accès à la nature

Selon Michelle Fortier, l’activité physique peut et doit être amusante, et elle ne requière pas beaucoup de matériel. Elle promeut les bienfaits qu’il y a à simplement être dehors. Même en période de distanciation physique, elle indique qu’il est important de sortir un peu de la maison chaque jour. Elle insiste également sur l’importance de sortir dehors pour bouger, puisque les bienfaits de l’exercice sont multipliés lorsqu’on combine nature et exercice.

Trucs et conseils UNIS Bien-être

Nous avons partagé quelques conseils du livre WE Well-being Playbook (disponible en anglais seulement) et de Michelle Fortier pour libérer les pouvoirs de la nature et sa capacité à améliorer le bien-être :

 

01
Trouvez du plaisir dans l’activité physique

Michelle Fortier défend l’idée que l’activité physique doit être amusante. Vous n’aimez pas courir? Pas de problème. Pensez à faire une promenade au lever du soleil ou une balade à vélo l’après-midi. Le simple fait de bouger votre corps pendant 30 minutes par jour peut améliorer votre bien-être mental et physique.

02
Prenez une marche

La prochaine fois que vous aurez besoin d’une pause, pensez à aller vous promener dehors. Passez du temps dans la nature et remarquez ce que vous ressentez (je remarque la chaleur du soleil sur mon visage, je me sens détendu et rafraîchi, etc.). Vous aimerez peut-être passer plus de temps dans la nature. Pensez à quelques moyens de le faire.

03
Bougez!

Michelle Fortier a récemment publié un article indiquant que le cardio (la marche, la course, le vélo, etc.) a montré les plus grands bienfaits sur la santé mentale, mais elle note qu’il est important de trouver ce qui fonctionne pour vous. La diversité est importante, car différentes activités apportent différents bienfaits. Ceux qui ont trouvé des exercices qui leur apportent de la joie sont les plus susceptibles de les maintenir tout au long de leur vie.

04
Sortez dehors!

Une bouffée d’air frais vous fera du bien. Vraiment! C’est ce que dit la science. En fait, une méta-analyse de 2014 examinant le lien entre la « connectivité avec la nature » et le bonheur suggère qu’une dose régulière de plein air peut être grandement réparatrice, améliorant l’attention, le fonctionnement émotionnel et le sentiment de vitalité. Pas de cour arrière? Pas de problème! Pensez à ouvrir une fenêtre pour aérer votre espace de travail avec de l’air frais.

Invitées et invités

Chúk Odenigbo

Chúk Odenigbo est étudiant au doctorat en Géographie, Environnement et Géomatique de l’Université d’Ottawa. Nommé au palmarès des 25 environnementalistes de moins de 25 ans du Canada, il est déterminé à créer un changement culturel dans la relation des Canadiennes et des Canadiens avec la nature. En plus des nombreux bienfaits pour la santé qu’il y a à simplement être dehors, il croit que si les gens sentent qu’un lien les unit à la nature, ils seront plus susceptibles de la protéger. Il croit que c’est une erreur de demander aux jeunes de faire un choix entre la technologie et la nature. « Ça n’a pas à être l’un ou l’autre. Il y a plein de façons pour les jeunes de vivre des expériences enrichissantes à l’extérieur tout en restant connectés. »

Michelle Fortier

Michelle Fortier est spécialiste en psychologie de l’activité physique et professeure à l’École des sciences de l’activité physique de l’Université d’Ottawa. Elle a obtenu son baccalauréat à l’Université d’Ottawa en 1990 et son doctorat à l’UQAM, à Montréal, en 1994. La majorité de ses recherches récentes étudient les effets de l’activité physique sur la santé mentale. Elle s’est aussi grandement intéressée à la motivation et aux changements de comportement liés à l’activité physique. Elle est l’une des chefs de file dans son domaine au Canada et ses travaux entraînent des résultats concrets, comme l’intégration de kinésiologues dans les équipes de soins primaires.


Vivez-vous une situation de crise psychologique? Rendez-vous à l’hôpital le plus près ou composez le 911.

Le balado UNIS Bien-être ne remplace pas les conseils et traitements médicaux et ne doit pas se substituer à la thérapie ou à la médication.