Ce magnifique pays de l’Afrique de l’Est, bordé par l’océan Indien à l’est, par le Kenya au nord et par le Mozambique au sud, est célèbre pour le mont Kilimandjaro, le parc national du Serengeti, le pittoresque archipel de Zanzibar ainsi que sa flore et sa faune riches. Avec ses réserves et ses parcs nationaux, qui occupent près de 40 % de son territoire, la Tanzanie est une destination touristique très prisée.

Malgré l’explosion du tourisme en Tanzanie, 70 % de sa population vit dans des communautés rurales isolées et près de 50 % vit avec moins de 1,25 $ par jour. Le taux d’alphabétisation des adultes n’est que de 68 % et 1 enfant sur 5 est forcé de travailler. Le pays peine à fournir un accès adéquat à l’éducation, à l’eau, aux soins médicaux, à la sécurité alimentaire et à l’emploi à des millions de personnes.


Notre travail

Le début de notre travail en Tanzanie remonte à 2002, lorsque nous avons envoyé des équipes sur le terrain pour aider à construire des écoles et à développer des programmes éducatifs. Depuis, nous avons noué des partenariats avec les collectivités et le gouvernement en vue d’entamer l’implantation des cinq piliers d’UNIS pour un village en Tanzanie.

Grâce au soutien de notre partenaire, la Peter Gilgan Foundation, nous avons étendu nos programmes dans la région d’Arusha. Au printemps 2015, nous avons établi des partenariats avec trois communautés massaïs au sud de la frontière avec le Kenya (Engikaret, Namelok et Engutukoiti) et, ensemble, nous avons entamé la construction de nouvelles salles de classe, d’une bibliothèque et d’un laboratoire informatique.

Au cours des prochaines années, en partenariat avec les communautés, nous implanterons les autres piliers de notre modèle de développement : Eau, Santé, Alimentation et Opportunités.

Nous reconnaissons la valeur du savoir ancestral et de l’identité culturelle, et tenons compte de la langue autochtone, des traditions et des manières de procéder d’une communauté dans tous nos programmes.

Voici certains des projets auxquels nous sommes fiers de travailler en partenariat avec les collectivités.  

Éducation

En 2001, la Tanzanie a aboli les frais pour l’éducation primaire et en 2009, le taux d’inscription avait atteint 95 %. Mais cette rapide augmentation a provoqué un manque de personnel enseignant. Le ratio moyen est de 1 enseignant pour 49 élèves, ce qui a entraîné une baisse considérable de la qualité de l’éducation.  

Ce faible ratio n’est pas le seul problème lié à l’éducation en Tanzanie. Le travail des enfants est fréquent au pays et les filles, plus particulièrement, ne peuvent souvent pas aller à l’école : elles doivent aider avec les tâches ménagères, se marient très jeunes ou tombent enceintes. Ces obstacles sont particulièrement élevés dans les communautés rurales, où sont enregistrés les plus hauts taux de décrochage scolaire.  

Lorsque les élèves n’ont pas les moyens d’obtenir leur diplôme, ils ne sont pas en mesure d’acquérir les aptitudes nécessaires pour briser le cycle de la pauvreté, pour eux-mêmes et leur communauté.

En travaillant de concert avec le personnel enseignant et le gouvernement local, nous améliorons la qualité de l’éducation pour les enfants des régions rurales de la Tanzanie et nous aidons à éliminer les barrières qui les empêchent d’obtenir leur diplôme. Nous y parvenons en :

  • construisant des écoles et des bibliothèques;
  • construisant des logements et des bureaux pour le personnel enseignant;
  • aidant le personnel enseignant à offrir une éducation de qualité;
  • éliminant les obstacles empêchant les enfants de venir à l’école, comme les longues distances à parcourir afin d’aller puiser de l’eau.

Eau

L’accès à l’eau potable et aux installations sanitaires est essentiel à la santé des communautés, mais près de 44 % de la population rurale n’a pas accès à l’eau potable. Le temps consacré à aller puiser de l’eau et les maladies hydriques fréquentes empêchent les femmes de prendre soin de leur famille et les filles d’aller à l’école.

Notre pilier Eau autonomise les communautés en :

  • offrant des ateliers éducatifs sur les habitudes de base d’une bonne hygiène et la prévention des maladies hydriques;
  • construisant des puits et des réservoirs d’eau, ce qui évite aux gens de parcourir quotidiennement de longues distances pour aller puiser de l’eau;
  • construisant des lavabos où se laver les mains et des latrines pour contrer la propagation de maladies.

Santé

En Tanzanie rurale, la malaria, les maladies respiratoires et la diarrhée figurent parmi les problèmes de santé les plus fréquents. Le ratio national de médecin par patient est incroyablement faible, soit de 0,03 pour 1000 personnes, et ce ratio est souvent encore plus bas dans les zones rurales. Le taux de mortalité maternelle au pays, 41 décès pour 1000 naissances, est l’un des plus élevés au monde et peu de femmes reçoivent des soins prénataux adéquats.  

L’un des aspects les plus importants du pilier Santé est le programme éducatif en santé offert aux élèves et aux familles. Promouvoir l’importance de la santé et d’une bonne hygiène est un élément clé pour permettre aux membres des communautés d’être au meilleur de leur forme.

Alimentation

En raison du prix en hausse des aliments, de l’insécurité alimentaire et des sécheresses, la majorité des Tanzaniens et Tanzaniennes n’ont pas les nutriments essentiels à une saine alimentation. Les taux de malnutrition sont donc très élevés : 16 % des bébés naissent avec un poids inférieur à la norme et 42 % des enfants souffriront d’un arrêt de croissance prématuré. Plus de 75 % de la main d’œuvre du pays dépend de l’agriculture comme source principale de revenus, tandis que ce taux est de 3 % dans les pays vivant dans une situation de sécurité alimentaire.

Les communautés de la région d’Arusha sont également très vulnérables aux sécheresses et aux effets négatifs des conditions climatiques instables, qui ont des conséquences dévastatrices sur les gens qui dépendent des systèmes de captage d’eau de pluie et des sources d’eau naturelles.

Nous aidons en :

  • implantant des programmes de nutrition et en aménageant des jardins scolaires;
  • fournissant des formations agricoles et des activités de reforestation afin d’enseigner aux communautés des pratiques et des techniques agricoles plus efficaces.

Opportunités

Malgré les politiques sociales de la Tanzanie, les gens qui vivent dans les zones rurales gagnent majoritairement leur vie grâce à l’agriculture de subsistance et l’élevage d’animaux, ce qui les rend vulnérables aux conditions météorologiques instables et à d’autres facteurs externes.

Et cette vulnérabilité est encore plus importante pour les femmes, car elles n’ont pas accès aux mêmes avantages sociaux et économiques que les hommes. Notre objectif est de fournir aux membres des communautés, particulièrement aux femmes, les opportunités de générer une source de revenus durable, d’épargner et de créer leurs propres entreprises.

Notre pilier Opportunités donne aux communautés les moyens de gagner un revenu en :

  • implantant des cercles de prêts et en fournissant des formations sur la culture financière et l’entrepreneuriat;
  • mettant sur pied des activités lucratives dont des projets d’artisanat, comme le perlage, et d’élevage d’animaux;
  • formant des groupes de femmes, d’hommes et de jeunes, qui permettent aux communautés de développer leurs capacités.