Chaque pays où nous travaillons nous inspire. Par contre, l’Inde occupe une place bien spéciale dans le cœur de l’équipe d’UNIS pour un village, car c’est ici que notre histoire a commencé.

C’est lors d’un voyage en Asie du Sud en 1995 que Craig Kielburger a été témoin des conditions de travail des enfants ouvriers. Trois ans plus tard, avec un petit groupe d’amis, il a entrepris la construction d’un centre de réhabilitation pour les enfants libérés du travail forcé.

Il était clair dès le départ qu’il n’y avait pas de solution instantanée au problème du travail des enfants, qui touche au moins 12 % des enfants indiens et qui découle de la pauvreté systémique.

Plus du quart de la population de l’Inde vit sous le seuil de la pauvreté, et près de la moitié des enfants vivant dans les régions rurales sont trop maigres. Seuls 50 % des filles vont à l’école secondaire et 35 % des femmes sont analphabètes.


Notre travail

Nous travaillons en Inde depuis 1998, mais ce n’est qu’en 2008 que l’Inde est officiellement devenue un pays partenaire d’UNIS pour un village. Depuis, nous avons observé d’incroyables progrès dans les communautés où nous travaillons. Nous avons construit et rénové des centaines d’écoles, créé des centres médicaux, mis sur pied des groupes de revenu alternatif pour les femmes et bien plus.

Nos projets en Inde sont implantés dans les comtés d’Udaipur et de Rajsamand du Rajasthan, un état désertique situé au nord du pays qui souffre de nombreux problèmes environnementaux, économiques et sociaux. Les filles, particulièrement dans les populations tribales du Rajasthan, subissent nombre d’inégalités en raison de leur sexe et détiennent le taux d’analphabétisme le plus élevé au pays. Le travail des enfants est également endémique dans cette région.

Notre objectif est de combattre le travail des enfants et de fournir un accès à l’éducation aux peuples autochtones et marginalisés. Voici comment nous y parvenons.

Éducation

L’Inde se vante de ses taux d’inscription à l’école relativement élevés, mais le taux de décrochage dans les communautés rurales est aussi élevé, et la qualité de l’éducation laisse souvent à désirer. Selon un rapport de The Economist, la moitié des élèves des communautés rurales ne possèdent pas de connaissances de base en lecture et le même pourcentage d’élèves abandonnent l’école avant l’âge de 14 ans. Et ces statistiques sont encore plus élevées pour les filles. Nous savons que le niveau d’éducation et le taux d’alphabétisation des femmes ont une corrélation directe avec le bien-être des familles. C’est pourquoi nous sommes déterminés à améliorer l’accès à l’éducation pour tous les enfants, et particulièrement pour les filles. Nous y parvenons en :

  • construisant des écoles, des logements pour le personnel enseignant et des bibliothèques;
  • fournissant des programmes éducatifs.

Eau

La population de l’Inde compte plus d’un milliard de personnes, et elle ne cesse de croître. Cette situation exerce une pression énorme sur les ressources en eau et les installations sanitaires du pays. La Banque mondiale estime que 21 % des maladies transmissibles en Inde sont liées à l’eau non potable et, chaque année, la diarrhée cause la mort de milliers de personnes. Selon l’UNICEF, 33 % de la population n’a pas accès à des latrines et plus de 50 % des gens vont aux toilettes dehors. Nous aidons en :

  • construisant des pompes à main;
  • construisant des lavabos pour se laver les mains;
  • offrant des ateliers éducatifs sur l’eau et l’hygiène;
  • construisant des latrines;
  • mettant sur pied des clubs d’eau dans les écoles;
  • construisant des bassins hydrographiques.

Santé

Le manque d’hôpitaux, d’eau potable, d’installations sanitaires et de personnel médical qualifié occasionne des taux de mortalité infantile et maternelle très élevés dans de nombreuses régions de l’Inde. Selon l’UNICEF, plus de deux millions d’enfants meurent chaque année de maladies évitables, et moins de la moitié des enfants sont vaccinés. Chez les femmes, les taux de malnutrition, de cancer du sein et de maladies ou de décès postnataux sont très élevés. Nous aidons en :

  • offrant des projets de sensibilisation et d’éducation en santé;
  • mettant sur pied des cliniques mobiles;
  • soutenant la construction d’anginwadis (des centres médicaux locaux).

Alimentation

Selon la Banque mondiale, les enfants vivant en Inde sont parmi les plus maigres et mal-nourris au monde. Les femmes, plus particulièrement, souffrent de malnutrition, car elles mangent habituellement après les autres membres de leur famille et consomment donc souvent des aliments moins nutritifs. Les personnes qui n’ont pas une alimentation adéquate sont plus susceptibles de tomber malades et sont moins productives. Nos programmes soutiennent la santé des communautés en :

  • fournissant des formations en agriculture;
  • soutenant la distribution de semences, d’outils et de ressources agricoles;
  • réparant des systèmes d’approvisionnement en eau afin d’améliorer l’irrigation.

Opportunités

Donner aux gens vivant dans l’Inde rurale les ressources dont ils ont besoin pour gagner un revenu est un élément clé du pilier Opportunité d’UNIS pour un village. Nous aidons en :

  • créant des groupes de femmes qui reçoivent des formations sur les moyens de subsistance et la culture financière;
  • fournissant aux communautés des opportunités de revenu grâce à l’élevage d’animaux.