Haïti

D’une beauté sublime et envoûtante, Haïti était déjà le pays le plus pauvre de l’hémisphère ouest avant le fort tremblement de terre de 2010 qui a dévasté cette petite nation des Caraïbes.

Ce tremblement de terre de magnitude 7 a causé la mort ou le déplacement de centaines de milliers de personnes, et laissé le gouvernement et les infrastructures dans un état déplorable. Les gens qui étaient déjà pauvres sont subitement devenus sans-abri. Les cliniques et les hôpitaux étaient débordés, les écoles, détruites. Les blessures et la mort ont anéanti des familles.

Les Nations Unies estiment que plus de 80 % de la population haïtienne qui vit dans l’extrême pauvreté (avec moins de 1,25 $ par jour) habite les zones rurales. Ces personnes peinent à cultiver des aliments pour nourrir leurs familles et sont décimées par des maladies hydriques mortelles.

Reconstruire Haïti pourrait prendre des dizaines d’années, mais en axant notre travail sur la santé et l’éducation, et en améliorant les moyens de subsistance des familles et des communautés, nous offrirons un soutien durable à long terme.


Notre travail


L’Organisme UNIS travaille en Haïti depuis 2002, principalement dans la région du Plateau Central, la partie la plus rurale et sous-développée du pays.

Nous travaillons dans quatre communautés rurales situées dans les montagnes à l’extérieur de Port-au-Prince afin :

  • d’éliminer les obstacles et d’améliorer l’accès à une éducation de qualité pour les enfants orphelins et déplacés dans les zones rurales;
  • de nous assurer que les communautés rurales ont accès à des ressources essentielles, comme l’eau et les soins médicaux, afin de leur permettre de subvenir à leurs besoins;
  • de promouvoir le développement des communautés rurales et de soutenir les initiatives qui visent à prévenir la surpopulation à Port-au-Prince;
  • d’aider Haïti à atteindre son objectif d’offrir une éducation universelle.

Voici certains des projets auxquels nous sommes fiers de travailler avec nos communautés partenaires.

Éducation

Plus de 4000 écoles ont été détruites dans le tremblement de terre de 2010, et des milliers d’enfants se sont retrouvés sans accès à l’éducation primaire. Présentement, moins de la moitié des adultes haïtiens peuvent lire et seulement trois enfants sur quatre vont à l’école primaire. Au secondaire, c’est un enfant sur quatre. Malgré tout le travail et les bonnes intentions, le pays est loin d’être en mesure d’assurer l’éducation universelle et les écoles ne sont pas sécuritaires, sont mal équipées et surpeuplées et, trop souvent, simplement inexistantes. En partenariat avec les communautés, nous :

  • construisons et rénovons des écoles;
  • meublons les salles de classe et fournissons des manuels scolaires;
  • offrons des programmes éducatifs;
  • offrons des formations axées sur la pédagogie et l’acquisition de nouvelles aptitudes au personnel enseignant;
  • distribuons des fournitures scolaires.

Eau

Les systèmes d’eau et d’assainissement en Haïti sont dans un état déplorable, aggravé par le tremblement de terre de 2010 qui a détruit des puits et des infrastructures essentielles. Selon le site water.org, entre 50 et 70 % de la population haïtienne n’a pas accès à l’eau potable et seulement 1 personne sur 5 a accès à une toilette sanitaire.

Le climat aride, l’érosion des sols et la déforestation affectent également la qualité de l’eau du pays, et les communautés rurales sont plus gravement touchées.

L’eau non potable et les piètres installations sanitaires entraînent des maladies comme le choléra, la diarrhée et la typhoïde, des problèmes de santé desquels la population peine à guérir en raison du manque de soins médicaux. On estime que ces maladies évitables causent la moitié des décès en Haïti. Nous aidons en :

  • construisant des systèmes d’approvisionnement en eau potable, dont des puits, des pompes à main et des systèmes de collecte d’eau de source, d’eau courante et de captage d’eau de pluie;
  • construisant des lavabos pour se laver les mains;
  • construisant des latrines;
  • distribuons des fournitures scolaires.

Santé

La population haïtienne est ravagée par la mauvaise alimentation, l’eau de piètre qualité et le manque d’installations sanitaires. La situation est aggravée par un manque criant de personnel médical, qui rend l’accès aux soins médicaux difficile ou impossible pour de nombreuses personnes, particulièrement celles vivant dans les communautés rurales. Selon l’Organisation mondiale de la Santé, la diarrhée, le VIH/sida, la méningite et les infections respiratoires sont les causes de décès les plus fréquentes en Haïti. Nous aidons nos communautés partenaires en :

  • distribuant de l’équipement et des fournitures médicales;
  • fournissant une éducation et des formations en santé;
  • diffusant une émission communautaire sur la santé à la radio;
  • construisant des terrains de jeu afin de promouvoir l’exercice.

Alimentation

Selon le Portail de la sécurité alimentaire, près de la moitié des Haïtiens et Haïtiennes vivent dans l’insécurité alimentaire, ce qui signifie qu’ils ne bénéficient pas d’un accès à une quantité suffisante d’aliments de qualité. De plus, en 2012, le pays occupait le 77e rang sur 79 pays, selon l’indice de la faim dans le monde. Ainsi, beaucoup sont mal nourris, vulnérables à la maladie et souvent improductifs. Nous aidons en :

  • mettant sur pied des programmes d’aide alimentaire d’urgence et en offrant un soutien continu;
  • aménageant des jardins scolaires et en offrant des programmes alimentaires à l’école;
  • construisant de nouvelles cuisines, que nous aidons également à équiper.

Opportunités

Le chômage élevé et la pénurie d’emploi entravent la population haïtienne dans ses efforts pour se sortir de la pauvreté. Le World Factbook de l’Agence centrale du renseignement estime que plus des deux tiers de la main d’œuvre n’ont pas d’emploi officiel. Malgré cette réalité, le peuple d’Haïti bénéficie d’opportunités pour améliorer son potentiel économique. Nous aidons en mettant sur pied des groupes de solidarité et des programmes d’élevage d’animaux.