Adopt a Village Education

Éducation

Selon les Nations Unies, près de 60 millions d’enfants d’âge primaire ne vont pas à l’école. Certains d’entre eux, particulièrement les filles, doivent rester à la maison pour prendre soin de leurs frères et sœurs et aller puiser de l’eau, d’autres doivent travailler pour soutenir leur famille, certains vivent trop loin de l’école la plus près, et d’autres encore n’ont pas les moyens de payer les frais scolaires ou d’acheter un uniforme.

Ces enfants ne reçoivent pas l’éducation élémentaire dont ils ont besoin pour devenir des adultes autonomes qui pourront sortir leur famille et leur communauté de la pauvreté.

Lorsque les enfants sont éduqués, ils sont armés du courage et de la confiance en soi nécessaires pour améliorer leur sort, celui de leur famille, celui de leur collectivité et, ultimement, celui de la prochaine génération. Ils apprennent à prévenir les maladies et à améliorer leur santé en général, à construire et à entretenir des infrastructures, à gérer des relations personnelles et professionnelles, à comprendre et à défendre leurs droits fondamentaux et à s’assurer un moyen de subsistance. Et ces outils aident les familles et les communautés à briser le cycle de la pauvreté.

L’éducation est primordiale : c’est pour cette raison qu’elle est la pierre d’assise d’UNIS pour un village et la fondation sur laquelle reposent tous nos programmes.

En améliorant l’accès aux écoles, et en fournissant des ressources supplémentaires comme des formations pour le personnel enseignant et des fournitures scolaires, le pilier Éducation d’UNIS pour un village offre des projets durables aux communautés qui en ont le plus besoin.

Know Facts Education

Le saviez-vous?

  • Il y a quatre millions de filles de plus que de garçons qui n’ont pas accès à l’éducation.
  • Un enfant dont la mère sait lire a 50 % plus de chances de vivre au-delà de cinq ans.
  • 25 millions d’enfants n’iront jamais à l’école.
  • Investir dans l’éducation peut aider un pays à se sortir de la pauvreté. En 40 ans, un accès équitable à une éducation de qualité peut aider un pays à augmenter son produit intérieur brut par personne de 23 %.
  • Si toutes les femmes avaient une éducation primaire, 1,7 million d’enfants de moins souffriraient de malnutrition.

Notre méthode de travail

Nous savons que la pauvreté est un obstacle de taille sur le chemin de l’éducation des enfants. C’est pourquoi nous ne nous contentons pas de construire des écoles : nous embauchons également du personnel local, qui connaît bien les besoins et les défis de la communauté, pour travailler avec le gouvernement.

Les équipes locales déterminent les zones où les écoles seront construites, fournissent les outils pour la construction, équipent les salles de classe, embauchent le personnel enseignant et travaillent avec les agences gouvernementales pour trouver des solutions durables pour retenir les élèves sur les bancs d’école jusqu’à ce qu’ils obtiennent leur diplôme.

Dans chaque pays où nous travaillons, nous établissons un partenariat avec le ministère de l’Éducation pour nous assurer que nos projets sont maintenus à long terme, nous créons des programmes et des initiatives qui complètent le curriculum établi par le gouvernement et nous nous engageons à fournir une éducation de qualité à tous les élèves, garçons et filles.

Le curriculum est axé sur les connaissances de base, soit la lecture, l’écriture et les mathématiques, et englobe également des apprentissages conceptuels comme la gestion et les relations sociales ainsi que des notions pratiques comme le lavage des mains, l’hygiène corporelle et la gestion d’un budget. Les enfants ramènent leurs apprentissages à la maison, en font part à leurs parents et, ultimement, éduquent la communauté tout entière.

Building School
Notre méthode de travail

Nos projets d’éducation dans nos collectivités partenaires comprennent :

  • la construction de nouvelles écoles et d’infrastructures scolaires comme des bibliothèques, des bureaux administratifs et des logements pour les membres du personnel enseignant;
  • la reconstruction ou la rénovation d’écoles et de salles de classe;
  • la distribution de ressources éducatives et de fournitures scolaires;
  • des programmes de leadership et des formations pour le personnel enseignant;
  • des activités parascolaires comme des clubs environnementaux ou de santé.

Notre portée

Les faits parlent d’eux-mêmes : l’éducation donne à la prochaine génération de jeunes les aptitudes essentielles pour transformer leur vie, celle de leurs enfants et celle de leur communauté.

Depuis la création du pilier Éducation, plus de 1000 écoles et salles de classe ont été construites dans nos communautés partenaires, et 200 000 enfants y reçoivent une éducation chaque jour et ont ainsi la chance de réaliser leur plein potentiel.

L’éducation est sans doute le placement social qui rapporte le plus. Sans grande surprise, c’est du côté de l’éducation des filles que ce retour sur investissement est le plus important.

    • L’impact de l’éducation sur le potentiel de revenus d’une femme est directement lié à une croissance économique accrue. Dans les pays en développement, chaque année d’éducation supplémentaire entraîne une augmentation de 10 à 20 % du salaire des femmes.

 

    • Lorsque les femmes et les filles gagnent un revenu, elles réinvestissent 90 % de l’argent gagné dans leur famille, tandis que ce pourcentage n’est que de 30 à 40 % chez les hommes.

 

    • Les filles éduquées ont plus de chances de retarder le mariage et d’avoir moins d’enfants. Au Mali, par exemple, les femmes ayant une éducation secondaire ou postsecondaire ont en moyenne trois enfants, tandis que cette moyenne est de sept chez celles n’ayant aucune éducation.

 

    • Les enfants dont les mères sont éduquées ont moins de chances d’être mal nourris, selon l’UNESCO. En fait, chaque année supplémentaire qu’une fille passe à l’école aide à réduire le taux de mortalité infantile de 2 %.

 

  • Les filles éduquées sont moins vulnérables à l’exploitation sexuelle et aux maladies transmissibles sexuellement.
Impact Education 01
Impact Education 02
Haiti

Mettez les pieds sur le campus de l’Organisme UNIS à Terre Cassée, en Haïti, et vous verrez pourquoi notre école est en train d’acquérir une belle réputation en tant que centre d’apprentissage innovateur et collaboratif. En marchant entre les bâtiments blanc et vert éparpillés dans la cour ombragée, vous pourrez sentir l’odeur de peinture fraîche. Le terrain de jeu grouille d’enfants qui s’amusent dans la cage à singes et courent sur la passerelle menant à la glissade. Le rebond rythmé d’un ballon de basketball résonne alors qu’un cours d’éducation physique prend place sur le terrain. À l’intérieur de l’école, de petits groupes d’élèves travaillent ensemble sur leurs leçons.

C’est le son du succès que vous entendez, à Terre Cassée. Maintenant que le campus est entièrement rénové, cette histoire de succès s’est répandue dans tout la région du Plateau Central. Mais ce n’est pas que la construction de l’école qui retient l’attention : c’est l’atmosphère qui y règne. Contrairement à la majorité des écoles de la région, Terre Cassée est axée sur l’apprentissage collaboratif. Plutôt que de placer les pupitres en rangées, ce qui empêche les élèves d’interagir, nos enseignants et enseignantes les disposent en îlots afin que les élèves puissent travailler et résoudre des problèmes ensemble. Et à l’extérieur de la salle de classe, c’est le terrain de jeu qui sert de plateforme sociale aux élèves avides de connaissances.

Pour propulser nos élèves encore davantage, nous avons offert une bourse à l’école pour équiper les 13 salles de classe de matériel éducatif. Récemment, nous avons également envoyé des jouets et des fournitures éducatives à Terre Cassée pour augmenter la quantité de ressources à la disposition du personnel enseignant. Notre travail va au-delà de l’amélioration des salles de classe : dernièrement, nous avons construit des toilettes intérieures pour le personnel et les élèves, afin que ceux-ci n’aient plus à sortir sous la pluie pendant les tempêtes saisonnières qui frappent Haïti au printemps. Alors que nous améliorons le campus, de plus en plus d’enseignants et enseignantes manifestent le désir de travailler à Terre Cassée en raison de ses infrastructures remarquables et de son environnement éducatif sans égal.

School Story

Une autre particularité de Terre Cassée attire de nouveaux visages à l’école : son message selon lequel les enfants devraient commencer l’école le plus tôt possible. En Haïti, il est fréquent que les parents n’envoient pas leurs enfants à l’école afin que ceux-ci travaillent et aident leur famille à gagner de l’argent. En soulignant l’importance de l’apprentissage précoce auprès de la communauté, nous avons été en mesure d’augmenter le taux d’inscription au préscolaire. Nous avons maintenant plus de trois classes de niveau préscolaire, chacune comptant 50 enfants. Et pour nous assurer que nos classes surpassent la norme d’Haïti concernant le ratio enseignant-élève, nous fournissons à chaque enseignant et enseignante une aide qualifiée. Les enfants qui commencent l’école au bon âge ont plus de chances de terminer leurs études au moment prévu. Ultimement, c’est toute la communauté qui en bénéficie. Le coût de l’éducation diminue lorsque les élèves n’ont pas à reprendre leur année, et leur revenu éventuel augmente avec chaque année d’éducation qu’ils reçoivent.

Grâce à l’éducation, les élèves deviennent des leaders et développent les aptitudes nécessaires pour améliorer leur vie, leur école et leur communauté. Sur le campus de l’école primaire de Terre Cassée, cette transformation est déjà commencée.