La nourriture est notre carburant. Quand nous en manquons, nos cerveaux et nos corps ne reçoivent pas les nutriments nécessaires pour fonctionner correctement. Malheureusement, les personnes souffrant de malnutrition sont nombreuses dans les pays en développement. Une carence en vitamine A peut entraîner des problèmes de vision, et même la cécité. Si une femme enceinte ne reçoit pas un apport suffisant en iode, les risques que son enfant naisse avec des dommages au cerveau sont plus élevés.

La faim retarde non seulement le développement physique, émotionnel et cognitif de l’enfant, mais elle l’empêche aussi de se concentrer en classe, ou même d’aller à l’école. Les élèves mal nourris ont la plupart du temps de mauvais résultats, et ils ne progressent pas.

Pour les 795 millions de personnes qui n’ont pas suffisamment à manger, la faim est un problème quotidien qui touche tous les aspects de leur vie.

Saviez-vous que?
  • La production agricole mondiale est plus que suffisante pour nourrir la planète, mais le tiers de la nourriture destinée à la consommation humaine est gaspillé. Il suffirait d’en récupérer seulement la moitié pour éradiquer la faim.
  • 98 % des personnes sous-alimentées vivent dans des pays en développement.
  • Nourrir les 66 millions d’enfants qui vont à l’école le ventre vide coûterait 3,2 milliards de dollars par année.
Aider les communautés à se nourrir
En matière de nutrition, les 1000 premiers jours sont les plus importants dans la vie d’un enfant. Des aliments sains nourrissent les cerveaux en croissance et aident les communautés à s’épanouir. Il y a plusieurs façons d’aider une collectivité à jouir d’une santé durable et d’un accès à des sources stables de nourriture, dont la mise sur pied de jardins scolaires, l’implantation de nouvelles techniques agricoles et l’élaboration de projets conjoints en matière d’irrigation.